Balzac Iss.

La Rabouilleuse
25/02/2019

Play
1. Les Chevaliers de la Désœuvrance
Yan Defrasne le 05/03/2019

En 1816 à Issoudun, un groupe de jeunes gens s'ennuie. Ils forment un ordre secret : les Chevaliers de la Désœuvrance.
play_arrow
Play

2. Certaines de leurs œuvres
Yan Defrasne le 05/03/2019

play_arrow
Play

3. Le Café Militaire
Yan Defrasne le 05/03/2019

play_arrow
Play

Balzac à Issoudun
05/02/2019

Balzac a séjourné à Issoudun à trois reprises (en avril 1834, en août 1835 et en février-mars 1838). Il était accueilli par son amie Zulma Carraud, dans la belle demeure de Frapesle. Le grand écrivain venait ici se reposer après des séances d’écriture éprouvantes. On dit aussi qu’il fuyait Paris pour échapper à ses affaires et à ses créanciers.

Le Roman
12/06/2019

En 1833, Balzac note un thème de roman : « la succession ». Mais ce n’est qu’à partir de 1840 qu’il en commence la rédaction. La première partie, intitulée Les Deux frères, est publiée en neufs feuilletons entre le 24 février et le 4 mars 1841. La seconde partie, intitulée Un ménage de garçon en Province, et qui se déroule essentiellement à Issoudun est publiée en 21 feuilletons, du 27 octobre au 19 novembre 1842. L’œuvre paraît sous forme de roman en 1843. Sur son exemplaire personnel, Balzac raye le titre et inscrit « La Rabouilleuse ». Ce sera désormais le nom du roman.

Le résumé
12/06/2019

1.

Zulma Carraud
02/04/2019

Zulma Carraud est né Zulma Tourangin le 24 mars 1796 à Issoudun.

Auguste Borget
01/04/2019

Si Zulma Carraud a pu être pour Balzac comme une sœur aînée, Auguste Borget pourrait occuper la place d’un jeune frère. Il est né en 1808 à Issoudun. Sa famille lui impose l’apprentissage de la banque pendant trois années. Mais à sa majorité en 1829, il rejoint Paris pour se livrer à sa vocation de peintre, sans doute accueilli par les Carraud qui le présentent à Balzac. Le Romantisme est en pleine effervescence. L’écrivain déjà renommé prend sous sa protection le jeune peintre à qui il prédit un bel avenir. En 1833, Auguste Borget emménage dans la même maison que Balzac. En 1834, il est avec lui à Frapesle.

Armand Pérémé
01/04/2019

Armand Pérémé est le troisième ami issoldunois de Balzac. Il est né en 1775. Il partage son existence entre Issoudun et Paris, où il exerce la profession de journaliste (il sera un temps rédacteur en chef du Courrier des Etats-Unis). Il est surtout connu comme archéologue et historien. C’est lui qui a entrepris les premières fouilles au pied de la Tour Blanche, et c’est sans doute à son action que l’on doit la préservation du bâtiment. Il ne parvint pourtant pas à sauver l’église Saint-Paterne « un des plus jolis spécimen d’église romane que possédât la France, selon Balzac qui ajoute dans un hommage discret à Armand Pérémé : « La seule voix qui s’éleva pour sauver le monument ne trouva d’écho nulle part, ni dans la ville, ni dans le département. »

00:50
Balzac et Zulma
Posté le 10/07/2019

play_arrow
Voir la vidéo

00:58
Aux origines du roman
Posté le 10/07/2019

01:54
La Ville comme personnage
Posté le 10/07/2019

01:08
Couleurs locales
Posté le 10/07/2019