Le résumé

Le résumé


1.

Après un prologue Issoldunois, la première partir du roman se déroule à Paris où l’on suit le destin d’Agathe Bridaux et de ces deux fils : Philippe et Joseph. La deuxième partie, la plus longue, se déroule à Issoudun entre septembre et décembre 1822. C’est là que commence notre appli. Depuis quelques années, une bande de jeunes oisifs, anciens soldats de l’armée napoléonienne pour la plupart sème le trouble dans Issoudun. Ils forment un ordre secret : les Chevaliers de la Désœuvrance. Nous les suivons dans leurs fameuses « œuvres », qui se terminent au pied de la Tour Blanche, un jour de septembre 1822. 
Scènes 1 à 6 dans l’appli

 

2.

Ruinée après la mort de son mari et les frasques de son fils Philippe, Agathe Bridaux revient à Issoudun pour reprendre ses droits sur  sa part d’héritage. Son frère, l’héritier, Jean-Jacques Rouget est sous l’emprise d’une concubine, Flore Brazier qu’on surnomme « La Rabouilleuse ». Elle est amoureuse du chef des Chevaliers de la Désœuvrance, Max. Ce dernier aime bien Flore et pense aussi à l’héritage.
La douce Agathe et  son fils Joseph, jeune peintre timide, ne seront pas de taille face aux Chevaliers de la Désœuvrance et aux préjugés d’une ville de province. Ils repartiront bredouilles.
Scènes 7 à 14 dans l’appli

 

3.

Peu après le départ des Parisiens, Philippe entre en scène. Le grand frère de Philippe est un arriviste, comme Max. C’est un ancien officier de l’armée, comme Max. Comme Max, il compte profiter de Flore Brazier pour faire fortune. Il met en place une machination implacable.
Scènes 15 à 20 dans l’appli

4.

La dernière scène de l’appli est en fait la scène inaugurale du roman.  La rencontre entre le vieux docteur Rouget, père de Jean-Jacques et de la petite Flore Brazier, qui scelle le destin de la Rabouilleuse.
Scène 21